En 2018, si vous n’avez pas encore trouvé de bonnes résolutions pour la nouvelle année, on en a trouvé une pour vous ! Ne cherchez pas plus loin , il faut essayer le SUP Foil !

La tendance Foil a déjà bien débarqué en kitesurf mais vous avez certainement pas manqué son arrivé dans les autres sports de glisses comme le surf, la planche à voile ou le stand up paddle.

Cette nouvelle discipline offre la possibilité de pratiquer ce sport dans presque toutes les conditions et enfin pouvoir aller rider le petit swell et même celui de méditerranéenne comme Tom Constant de la team Vague et Vent ;).

Grosses ou petites, glassy ou chantier, vous pourrez tout rider avec un SUP Foil. Un des autres GROS avantage c’est que vous pourrez désormais enchaîner les vagues en conservant l’énergie de la précédente avec un mouvement de pompage pour ne plus avoir à ramer pour retrouver le piq. Cette technique, s’acquiert avec un peu d’expérience mais on progresse rapidement en SUP Foil ;).

Choisir un SUP n’est pas facile et un SUP Foil c’est encore plus délicat. La règle générale à suivre est de toujours commencer par quelque chose d’accessible, surtout si vous n’avez encore jamais essayé le foil. En SUP les ailes sont souvent plus larges, la surface est plus importante alors que les mats sont raccourcis. On retrouve tout de même des tailles de mats différents pour évoluer. Les mats courts vous permettrons de décoller plus facilement mais seront moins rapides, tandis que les mats plus haut vous procurerons plus de vitesse mais seront techniquement plus difficiles à rider.

Voilà donc nos premiers mots sur la tendance SUP Foil, à ne pas manquer cette année ! On vous prépare pour bientôt un article qui sera plus technique mais en attendant, vous pouvez toujours appeler le magasin pour avoir plus de renseignements 😉

Tom Constant de la team Vague et Vent s’est mis à la discipline depuis peu et voilà ce qu’il nous en dit.

Vague et Vent : Salut Tom, est ce que tu pourrais nous parler de cette nouvelle discipline dans laquelle tu t’es engagé ?
Tom Constant : Salut la team ! Pour en dire deux mots, moi je m’y suis intéressé très rapidement quand j’ai vu que cette discipline avait été remise au goût du jour par Kai (ndlr : Kai Lenny). Ca m’as intéressé tout de suite parce que cet outil permet d’abord d’exploiter des vagues que je pourrai pas surfer différemment. Le fait que l’on puisse parler de nouvelle discipline m’as aussi vraiment plu. Qu’on soit en  2018 et qu’on puisse encore dire que tout est à faire .. J’ai trouvé ça top. Devenir un des premiers en France à m’investir sur ce nouveau créneau c’était pour moi le challenge à relever !
En ce qui concerne les sensations, les appuis sont beaucoup plus subtils que sur une planche traditionnelle. Les sensations deviennent rapidement addictives, voir défiler l’eau sous la planche sans être à son contact, c’est unique. C’est cette sensation de vitesse  qui est aussi vraiment dingue, t’as comme l’impression de voler ! Et le bruit du sifflement dès qu’on décolle, ça aussi  c’est quelque chose que j’adore.

Pour finir de vous convaincre, on vous laisse avec une petite vidéo de Kai Lanny le waterman hawaien pionnier de la discipline.