Cette année encore, Manera a frappé fort !

Prenez 3 pro riders, une cabane dans la forêt, 1 hydravion, et la nouvelle collection Manera 2018 … Boum, voila la dernière vidéo Manera, Rugged Point. Rugged Point c’est le “point accidenté”, “le point sauvage”, celui en l’occurrence  de Spring Island. Une petite île paisible à l’Ouest de Vancouver dont la nature et le charme ont été préservées. Une île à l’état sauvage pour accueillir la team Manera qui a du se faire aux éléments. Oubliez donc pour ce trip les sessions boardshorts, les eaux bleu turquoise et les cocotiers, on y retrouve plutôt les dernières combinaisons intégrales, les eaux profondes glacées et les forêts de sapins.

“Rugged Point” est sortie il y a quelques jours en faisant l’effet d’une bombe. Une bombe de paysages et d’étendues de forêt à couper le souffle, de performances sportives des meilleurs de chaque disciplines dans un milieu extrême et à première vue hostile mais surtout une bombe d’aventures et de voyage, de découvertes et de partage.

Un trip kite hors du commun pour la crème de la crème y compris pour notre Frenchie Paul Serin qui nous donne en exclusivité pour Vague et Vent son ressenti sur cette expérience inoubliable…

Salut Paul, est ce que tu pourrais te présenter en quelques mots pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?

Je m’appelle Paul Serin, j’ai 23 ans et je fais du kite depuis maintenant 12 ans. Je suis originaire de Béziers et je ride dans toute la région Occitanie et tout autour du monde. Je viens tout juste de rentrer chez F-one et j’étais chez Manera depuis 2016.

– La vidéo Rugged Point vient d’être dévoilée, un magnifique film tourné au coeur de la nature au Canada, est ce que tu peux nous raconter comment tu as vécu cette expérience hors du commun ?

C’était vraiment un des plus beaux trips de ma vie, au début je ne savais pas trop à quoi m’attendre, on est arrivé sur l’île de nuit sous la pluie et je n’avais qu’une envie c’est que le soleil se lève pour découvrir ou nous avions atterri. Et pour le coup je n’ai pas été déçu, Spring Island est un des endroits les plus dépaysant au monde, la faune et la flore de l’île sont très très riche, et moi qui suis habitué à aller dans des endroits civilisés lorsque je vais en trip j’étais un peu perdu au début. Mais rapidement entre les sessions de kite, de surf, de pêche et d’autres aventures diverses je me suis pris au jeu et je n’ai pas vu passer les 10 jours. Et puis être coupé du monde sans téléphone, sans réseau sans rien il faut avouer que ça fait du bien. Ce trip restera dans ma mémoire pour toujours et il ne m’a donné qu’une seule envie c’est de repartir à la découverte de paysages vierges et sauvages.

 -Il y avait du beau monde sur ce trip toutes disciplines confondues, comment était l’ambiance au sein du team de watermans/women ? 

Oui un beau team de rider avec en Freestyle David Tonijuan et Pauline Valesa et en Vague/Strapless Camille Delanoy et Etienne Lhote, et moi pour compléter le team de rider Freestyle. L’ambiance était vraiment géniale on se poussait sur l’eau pendant que les autres se réchauffaient au coin du feu et vice versa. Pour trouver des vagues on a dû faire quelques décollages du bateau et là aussi tout le team était dévoué pour aider les autres.Pour ramener de belles photos et surtout une belle vidéo rien de mieux que d’avoir la crème de la crème avec Robin Christol et Olivier Sautet. Et sans oublier Julien le boss de Manera qui avait tout organisé d’une main de maître.

 

-Après Valhalla la vidéo de l’année dernière tournée en Islande et Rugged Point cette année les trips Manera sont plutôt glacés ..est-ce que tu apprécies autant un trip sur les lacs du Canada qu’un trip sous les tropiques ?

Je n’ai pas eu la chance de participer au trip en Islande mais à l’époque les trips de ce type m’attiraient déjà, et là après Rugged Point j’ai de plus en plus envie de partir dans des endroits comme ça. D’une part parce qu’on ne sait jamais à quoi s’attendre en arrivant là-bas, le vent, les vagues tout change en un clignement d’œil, c’est parfois difficile mais on est souvent récompensé par des sunsets magnifiques ou des moments magiques comme on a eu au Canada. J’adore toujours les trips sous les tropiques bien sûr, mais l’aventure m’attire de plus en plus je dois l’avouer.

 

-La saison de freestyle reprend très prochainement à Texel aux Pays Bas, après ce gros trip et ta préparation personnelle, te sens tu prêt pour ce nouveau défi ? 

Oui en effet, la saison va plus ou moins commencer pour moi à Texel puisque ce sera ma première étape internationale de l’année après ma blessure au genou. J’ai fait mon retour à la compétition à Dunkerque pour le championnat de France et tout s’est bien passé donc on verra bien. Le niveau sera certes bien plus élevé mais je me suis entraîné du maximum que j’ai pu, je ne suis pas à 100% encore mais le mental est là et le genou est costaud donc c’est presque le plus important. Je sais que ce sera dur, mais c’est un challenge que j’ai envie de relever.

-Merci Paul de nous avoir accordé cet interview, toute la team Vague et Vent te souhaite bonne chance pour cette prochaine compétition !

 

On vous laisse avec la fameuse vidéo, attention celle ci risque de vous donner une soudaine envie  de quitter le pays .. 😉

RUGGED POINT from MANERA – Watermen Experience – on Vimeo.