Tout le monde connait ce spot tout au Sud du Maroc, dans le désert .. Un lieu mythique et mystique, époustouflant et accueillant, je parle bien sur de Dakhla !

Là bas, rien d’autre à faire que rider. Ca tombe bien c’était exactement ce que je voulais !

Après un petit tour d’horizon, Dakhla semblait être le compromis parfait pour voyager  kiter pas très loin (donc pas très cher), au chaud (20/25 ° à cette période), déconnectée et dépaysée

 

Au départ de Marseille ou de Toulouse pour les Sudistes, le trajet pour Dakhla est très simple. Après 2 heures de vols, 1 escale de quelques petites heures à Casablanca et encore 2 heures de vols, vous voilà au bout du monde. Une fois arrivé dans ce minuscule aéroport, votre aventure commence vraiment.

A Dakhla c’est plutôt simple… Une lagune, des dunes, du vent. Il y a donc tout ce qu’il faut pour prendre l’air, décompresser, déconnecter, souffler, respirer BREF, on s’est compris…

Pour le choix de l’hébergement c’est aussi plutôt simple, il existe tout un tas de kite camp autour de la lagune avec pension complète (parce que cuisiner ça fait perdre du temps pour rider) et avec plus ou moins d’activités et services.

Moi j’ai choisi le plus près du Speed Spot, le paradis des freestyleurs (non je n’en fait  pas parti mais j’y travaille…) On y va à pieds ou en tracteur, on dépose notre matos sur un tout petit banc de sable et on profite d’un spot FLAT et sans aucunes perturbations du vent .. La bas, a à peine à 4h d’avion de chez nous (les Français les plus au Sud ..) on kite sur un spot de rêve dans un paysage unique et au chaud en plein mois de Janvier.  Tout était réuni pour que je me prenne des boites progresse et surtout pour que je ne sorte jamais de l’eau sauf pour manger ! Les tajines sont à tomber…

La journée type ? Eat, kite, sleep !

Je pensais d’ailleurs pouvoir en profiter pour faire une semaine totale de diet, healthy, régime ou de « faire attention » bref de belles intentions mais les buffets à volonté ne sont pas faits pour ça et les canapés, pouf, balançoires et bed sur la plage non plus .. J’ai quand même réussi à caler une séance de yoga face au lagon sur le sable le seul jour ou le vent a tardé et c’était plutôt magique. Passer la petite slackline installée face au spot était aussi un de mes petits objectifs ! (Il y a quand même des choses à faire dans le désert)

L’autre option c’est le surf, avec mon petit niveau de planche en mousse (et oui kiter ou surfer, il faut choisir ..) , je n’ai pas risqué d’y aller mais il existe à Dakhla une longue interminable droite .. Parfaite pour les plus expérimentés et les débutants si le cœur y est (on peut aussi y prendre des cours si vous êtes d’humeur à faire le canard)

L’option apéro/Sunset est aussi un incontournable de fin de journée, c’est même mon option préférée.. Mais en saison vous pouvez aussi faire une session de wake cable de nuit (attention aux courbatures dans les bras de partout) et progresser sur les passages de bâtons .. Pas de chance pour nous, le câble était en travaux cette semaine là, le mois de janvier étant le mois le moins fréquenté (le prix de la tranquillité ;)).

DCIM108GOPROG0059837.

Je ne vous ai pas encore parlé de l’accueil chaleureux, de l’esprit ride, du spa et du parc à huîtres pas très loin mais je vous laisse aussi quelques surprises .. Les images sont aussi les plus convaincantes. En parlant d’image, c’est là bas que j’ai pu tester le drone dont je vous parle dans le précédent article “ Le drone, must have de l’année”  ! Le même drone grâce auquel je vous prépare une petite vidéo lifestyle plein de belles images de cette magnifique Dakhla .. (soyez patients, les vidéos ça prend du temps… 😉 )

Evidement, il existe toujours des bé mol : le manque d’autonomie une fois sur place (on ne va pas très loin sans voiture 4×4 et la petite note des extras apéros en fin de séjour peut devenir salée si vous ne vous calmez pas sur les mojitos..  ah et .. je crois que c’est tout 🙂

Un paquet de riders y passent chaque hiver pour profiter des conditions optimales et fuir les sessions hivernales, vous pourrez avec un peu de chance y croiser du beau monde et aprécier le spectacle sur la lagune 😉

On se voit là bas !

Barbara.